utilisation du compost terminé

Comment bien utiliser un compost terminé ?

Vous avez travaillé dur pour construire votre tas de compost. Après avoir tourné, soigné et attendu toute la saison, votre compost est enfin prêt. Alors qu’en faites-vous maintenant ?

Le compostage est une forme de magie pour les jardiniers. Il a le pouvoir de transformer les épluchures de légumes en un sol riche en nutriments et de favoriser la croissance des plantes. Il est également relativement simple à réaliser, malgré les processus complexes qui le rendent possible.

Les options ne manquent pas pour utiliser les précieux résultats. Un problème plus courant est qu’il y a rarement assez de compost pour tout le monde. Cela rend d’autant plus important ce que vous en faites.

Nous allons voir tout au long de cet article, différentes méthodes d’utilisation d’un compost terminé. Vous verrez alors que non seulement le compost est facile à faire, mais il est aussi incroyablement polyvalent.

Comment savoir si mon compost est prêt ?

Avant de piller votre bac à compost, rappelez-vous que l’utilisation du compost avant qu’il ne soit prêt peut attirer les parasites et endommager les plantes du jardin. Il peut également épuiser les nutriments de votre sol, rendant ces mêmes nutriments indisponibles pour vos plantes de jardin.

Pour vous assurer que votre compost est prêt à être utilisé, prenez-en une poignée et jetez-y un coup d’œil. Le compost mature présente les caractéristiques suivantes :

Une texture qui est friable et lisse.

Selon ce que vous ajoutez à votre pile, il peut aussi y avoir des morceaux de bois ou de fibres. Mais il ne doit rien y avoir de reconnaissable, comme des épluchures ou des feuilles intactes. Quelques noyaux d’avocat ou épis de maïs sont normaux, car ils mettent plus de temps à se décomposer. Retirez-les de votre compost fini et remettez-les dans le tas pour qu’ils se décomposent davantage.

Un compost terminé dégage une odeur douce et légère.

Un peu comme l’odeur d’une forêt un jour de pluie. Des traces d’ammoniac ou des odeurs aigres indiquent que votre compost a besoin de plus de temps pour mûrir.

Une couleur sombre et riche.

Ce n’est pas pour rien qu’on appelle le compost « or noir ».

À maturité, votre tas de compost sera réduit d’environ un tiers de sa quantité initiale. La température globale du tas sera à moins de 5°C de la température extérieure. (Un tas chaud au centre signifie qu’il fonctionne encore.)

Combien de temps le compost met-il à atteindre sa maturité ?

La vitesse à laquelle la matière organique se décompose dépend de trois choses :

  1. La taille et le type de matière organique ajoutée à votre tas. Les matières hachées et déchiquetées se décomposent plus rapidement que les matières entières. Un rapport correct entre les ingrédients bruns, riches en carbone, et les ingrédients verts, riches en azote, accélère également la décomposition.
  2. La fréquence à laquelle vous retournez votre tas pendant qu’il est en train de composter. Tourner un tas améliore l’aération et aide à déplacer les gros morceaux vers le centre où ils se décomposeront plus rapidement. Un tonneau à compost rend ce processus rapide et facile.
  3. La méthode de compostage. Que vous utilisiez une méthode de compostage à chaud ou à froid. Le compostage à chaud, bien qu’il nécessite plus de travail de surveillance et de mise en place, décompose les déchets alimentaires plus rapidement que le compostage à froid. Dans le cas du compostage à chaud, il est facile de savoir quand le compost est terminé. La température du tas baisse et ne se réchauffe plus lorsqu’on le retourne. Les composts chauds fonctionnent mieux avec des matériaux déchiquetés et un rapport carbone/azote de 30 pour 1. Les tonneaux à compost peuvent fonctionner comme des composteurs chauds, car leur conception étanche permet de conserver la chaleur et de mélanger les matières chaudes du compost avec de nouvelles matières.

Selon les facteurs susmentionnés, votre compost peut prendre entre quatre semaines et douze mois pour se décomposer complètement. Si vous utilisez un tonneau, vous aurez du compost prêt à l’emploi en une période de trois semaines à trois mois.

Avantages de l’utilisation du compost dans la cour et le jardin

Une fois que votre compost est prêt à être utilisé, ajoutez-le à votre sol à n’importe quel moment de l’année pour obtenir les avantages suivants :

  • Meilleure rétention de l’humidité : un sol enrichi de compost retient plus d’eau pendant plus longtemps. Vous arroserez votre jardin moins souvent, ce qui vous fera gagner du temps et de l’argent.
  • Meilleure structure du sol : plus de matière organique dans votre sol signifie plus de poches d’air pour que l’eau et les nutriments puissent circuler sans entrave.
  • Meilleure teneur en nutriments : le compost contient une grande quantité des trois grands nutriments nécessaires aux légumes du jardin : l’azote, le phosphore et le potassium. Il contient également des oligo-éléments tels que le calcium, le magnésium, le fer et le zinc.
  • Équilibre du pH du sol : L’ajout de compost permet d’éviter que le sol ne devienne acide ou alcalin.
  • Organismes naturels sains du sol : des créatures comme les vers et les mouches soldats se nourrissent des ingrédients du compost. Ils aident également votre jardin.

Ne vous inquiétez pas de brûler les plantes ou de polluer les eaux avoisinantes. Le compost fini ne présente pas ces risques. Mais si quelques centimètres de compost sont bons pour votre jardin, il existe des moyens d’en obtenir davantage grâce à vos efforts de compostage.

10 méthodes éprouvés pour utiliser un compost mature

Utiliser le compost comme un paillis

Le compost comme paillis est un moyen fantastique d’augmenter la récolte de votre jardin. Naturellement absorbant et dense, le compost appliqué à la surface du sol empêchera l’évaporation lorsqu’il est posé sur un système d’irrigation goutte à goutte ou après un arrosage. Il empêchera également la germination des mauvaises herbes. Appliquez en une couche de 7 à 15 cm et ratissez jusqu’à ce que le sol soit uniforme.

Mélanger le compost au terreau pour les plantations

Le compost terminé est un excellent complément au terreau pour les plantes. Il faut penser à retirer les gros morceaux restant dans le compost à l’aide d’un tamis. Ensuite, vous pouvez utiliser la recette suivante pour rempoter les plantes et les fleurs :

  • 1 couche de compost
  • 1 couche de terreau
  • 1 couche de terre du jardin

Faire infuser le compost

Créer une infusion de compost permet de faire parvenir les bienfaits du compost directement aux racines des plantes. La technique est simple, il suffit de faire tremper votre compost dans une émulsion liquide. C’est exactement comme pour le thé, l’émulsion va concentrer les nutriments et les rendre plus facile à absorber.

Nourrir les plantes vivaces d’automne.

Ajoutez 2 à 4 tasses de compost dans le trou de plantation des plantes vivaces d’automne. Cela nourrira vos plantes et contribuera à prolonger leur période de floraison. Ajouter un peu de compost dans votre trou de plantation retient l’humidité et donne à la plante un coup de fouet pour une croissance vigoureuse et saine. Le compost est un facteur clé du jardinage régénératif et nous permet de procéder sans que les engrais ne soient rejetés dans la nappe phréatique. Un sol sain profite non seulement à la plante, mais aussi aux organismes vitaux qui aident l’écosystème.

Nourrir les bulbes de printemps.

C’est aussi le moment de planter vos bulbes pour le printemps. Ajoutez du compost dans le trou de plantation pour aider les bulbes qui ont été récemment divisés. Cela leur donnera un coup de pouce supplémentaire lorsqu’ils sortiront de leur dormance hivernale.

Nourrir la pelouse

L’automne est le meilleur moment pour planter et entretenir les pelouses. Ajoutez une couche de compost de 30 à 60 cm sur votre pelouse dans les semaines précédant la plantation. Cela améliorera l’état de votre sol et fournira les nutriments dont vos graines ont besoin pour se développer.

Aider les potagers hors sol

Deux fois par an, il est conseillé de nourrir les parterres surélevés avec une bonne dose de compost fini. Il suffit de l’étaler à la surface du sol, et bientôt les pluies saisonnières feront descendre les nutriments jusqu’au niveau des racines. Les vers de terre feront le reste du travail, en attirant la matière organique dans le sol. Ce processus permet d’augmenter l’absorption d’eau et d’améliorer le ruissellement.

Booster la croissance de vos arbres fruitiers

Il est préférable de fertiliser les arbres fruitiers au début du printemps, avant l’ouverture des bourgeons. Assurez-vous de réserver une partie de votre compost fini pour la saison de croissance si vous récoltez généralement en automne. Si vous manquez cette période, l’application de compost entre mars et juillet donnera quand même un coup de fouet à vos arbres. Vous pouvez également l’utiliser comme paillis à n’importe quel moment de l’année. Le compost est riche en azote et contient de nombreux micro et macronutriments et les arbres fruitiers en raffolent.

Nourrir les plantes en pot

Lorsque vous rafraîchissez le sol autour de vos plantes en pot d’extérieur ou que vous les transférez dans des pots plus grands, ajoutez du compost tamisé pour stimuler la croissance. Mélangez avec du terreau et/ou de la mousse de tourbe pour une meilleure absorption.

Faites pousser des melons, des tomates, des aubergines, des concombres et des courges.

Ces cultures lourdes ont besoin de beaucoup d’azote pour produire. C’est pourquoi il n’est pas rare de voir des plants de courges pousser directement dans un tas de compost volontairement.

Ajoutez du compost dans les trous de plantation lorsque vous transplantez des plants dans le jardin. Pour obtenir les meilleurs résultats, enlevez la couche supérieure plusieurs fois pendant la saison de croissance.

Commencez dès aujourd’hui

Avez-vous d’autres utilisations pour le compost fini ? Faites-nous part de vos commentaires ci-dessous.

Si vous êtes prêt à faire le saut vers le compostage, visitez notre comparatif produit pour découvrir les meilleurs composteurs du marché.

Laisser un commentaire