ingrédients pour alimenter un compost naturel

Que puis-je mettre dans mon composteur ?

Afin d’obtenir un compost très puissant et efficace, il est important de respecter certaines règles d’usage. Nous vous avons préparer ce petit guide pour vous permettre de comprendre et de savoir quoi faire pour obtenir un compost parfait.

Le rapport carbone/azote : le secret d’un compost réussi et sain

Un tas de compost sain devrait contenir beaucoup plus de carbone que d’azote. Une règle simple consiste à utiliser un tiers de matières vertes et deux tiers de matières brunes. Le volume des matières brunes permet à l’oxygène de pénétrer et de nourrir les organismes qui y résident.

Trop d’azote donne une masse anaérobie dense, malodorante et se décomposant lentement. Une bonne hygiène de compostage consiste à couvrir les matières fraîches riches en azote, qui peuvent dégager des odeurs si elles sont exposées à l’air libre, avec des matières riches en carbone, qui dégagent souvent une odeur fraîche et merveilleuse. En cas de doute, ajoutez plus de carbone !

Un tas de compost sain doit contenir beaucoup plus de carbone que d’azote.

L’utilité du carbone dans un tas de compost

Les matières riches en carbone (comme les branches, les tiges, les feuilles séchées, les pelures, les morceaux de bois, la poussière d’écorce ou les granulés de sciure, les sacs de papier brun déchiquetés, les tiges de maïs, les filtres à café, le marc de café, les aiguilles de conifères, les coquilles d’œuf, la paille, la mousse de tourbe, les cendres de bois) donnent au compost son corps léger et moelleux.

L’utilité de l’azote dans un tas de compost

Les matières riches en azote ou en protéines (fumiers, restes de nourriture, tontes de gazon vert, déchets de cuisine et feuilles vertes) fournissent les matières premières pour la fabrication d’enzymes.
A la fin de l’article, vous retrouverez un tableau permettant de classer divers éléments en fonction des apports qu’ils peuvent représenter pour votre compost.

Les ingrédients à éviter pour obtenir un compost fiable

Pour que le compost reste en bonne santé, il faut éviter d’y incorporer certains ingrédients.
Voici quelques informations sur les choses à éviter dans un composteur :

  • Ne compostez pas les restes de viande, d’os ou de poisson (ils attireront les parasites), sauf si vous utilisez un composteur spécialement conçu à cet effet.
  • Évitez de composter des mauvaises herbes vivaces ou des plantes malades, car vous risquez de répandre des graines de mauvaises herbes ou des maladies en répandant votre compost.
  • N’incluez pas dans le compost les excréments d’animaux domestiques qui seront utilisés pour les cultures vivrières.
  • Les pelures de banane, de pêche et d’orange peuvent contenir des résidus de pesticides et doivent être maintenues hors du compost.
  • Les feuilles de noyer noir ne doivent pas être compostées.
  • De la sciure peut être ajoutée au compost, mais elle doit être mélangée ou dispersée en fines particules pour éviter qu’elle ne s’agglomère. Assurez-vous que la sciure est propre, sans résidus d’huile de machine ou d’huile de chaîne provenant du matériel de coupe.

Comment gérer les mauvaises herbes dans le compost ?

L’introduction inattendue de nouvelles graines de mauvaises herbes dans votre jardin est un handicap pour le compostage. Cela est dû à un compostage lent ou incomplet qui n’a pas généré suffisamment de chaleur pour tuer toutes les graines de mauvaises herbes. Les graines de mauvaises herbes dans le compost sont une nuisance car une fois que le compost est transféré dans vos parterres de jardin, le compost agit pour fertiliser les mauvaises herbes et les rendre encore plus persistantes !

Avec les bacs ou les tas de compost domestiques, la façon d’éliminer les graines de mauvaises herbes est la suivante:

Assurez-vous que votre compost est suffisamment chaud.

Placez votre main au centre du tas – il doit être presque trop chaud pour être confortable. Plus précisément, la température devrait être de 30 à 40 degrés. Il faut environ 30 jours à 40 degrés pour tuer toutes les graines de mauvaises herbes.

Mélangez votre tas de compost.

Bien que votre compost soit chaud au centre de la masse, l’extérieur du tas est plus frais, ce qui donne aux graines une chance de survivre. Le mélange apporte des matières plus fraîches dans la zone plus chaude et augmente également l’aération, ce qui permet d’atteindre des niveaux de chaleur plus élevés. Les tonneaux à compost sont très utiles à cet effet.

Comment bien utiliser les déchets de la cuisine avec mon bac à compost extérieur ?

Pour stocker les déchets de cuisine jusqu’à ce que vous soyez prêt à les transférer dans votre composteur, gardez un récipient avec un couvercle et une poignée sous l’évier. Un seau à compost en acier inoxydable avec un filtre au carbone ou un modèle en céramique réduira les odeurs. Si les odeurs occasionnelles ne vous dérangent pas, utilisez un vieux seau à crème glacée. Hachez les gros morceaux avant de les jeter dedans.

Méthode pour composter les déchets du jardin

Avec les déchets de jardin et de cour, les différents matériaux de compostage se décomposeront à des rythmes différents, mais ils finiront tous par se décomposer. Si vous voulez accélérer le processus de compostage, coupez les gros matériaux en petits morceaux. Les feuilles et l’herbe coupée sont également excellentes pour le compost, mais il faut les saupoudrer dans le bac avec d’autres matériaux ou les enterrer au centre du tas et les mélanger. Évitez de les mettre en couches épaisses sinon elles s’emmêleront et réduiront l’aération, ce qui ralentira le processus de compostage.

Pensez aussi à ajouter de la terre de votre jardin à votre compost aidera à masquer les odeurs, et les micro-organismes présents dans le sol accéléreront le processus de compostage.

Composter les feuilles mortes

Si vous avez trop de feuilles à incorporer dans le bac à compost, vous pouvez simplement composter le tas de feuilles tout seul. Placez le tas à un endroit où le drainage est adéquat ; une zone ombragée permettra d’éviter que le tas ne se dessèche.

Le tas de feuilles doit avoir au moins 1.20 m de diamètre et 90 cm de hauteur. Prévoyez une couche de terre tout les 30 cm de feuilles. La pile doit être suffisamment humide pour que, lorsqu’un échantillon prélevé à l’intérieur est pressé à la main, quelques gouttes d’humidité apparaissent. Le tas ne doit pas être trop serré.
Le tas se compostera en 4 à 6 mois, le matériau étant sombre et friable. Il est préférable d’utiliser le compost de feuilles comme amendement et conditionneur organique du sol ; il n’est normalement pas utilisé comme engrais car il est pauvre en éléments nutritifs. Pour plus d’informations, consultez l’article sur les feuilles d’automne pour que votre compost fonctionne pendant l’hiver.

Utilisez les feuilles pour faire un « thé » nutritif pour vos plantes. Il suffit d’envelopper un petit tas de feuilles dans de la toile de jute et de le plonger dans une poubelle ou un grand seau d’eau. Laissez reposer pendant trois jours, puis retirez le « sachet de thé » et jetez son contenu dans le compost. Retirez l’eau enrichie avec un plus petit seau et utilisez-la pour arroser vos plantes et vos arbustes.

Liste des ingrédients en fonction de l’apport au compost en carbone ou azote.

MatérielCarbone/AzoteInformations
Copeaux / granulés de boisCarboneNiveaux de carbone élevés ; utilisation modérée
Cendre de boisCarboneN’utilisez que des cendres provenant de matériaux propres ; saupoudrez légèrement
Feuilles de théAzoteEn vrac ou en sachet
Brouillons de tableAzoteAjouter avec des articles en carbone sec
Paille ou foinCarboneLa paille est la meilleure, le foin (avec les graines) est moins idéal
Taille d’arbustesCarboneLes tailles ligneuses sont lentes à se décomposer
Papier déchiquetéCarboneÉvitez d’utiliser du papier brillant et des encres de couleur
Algues et varechsAzoteAppliquer en couches minces ; bonne source de minéraux en traces
Pellets de sciureCarboneNiveaux de carbone élevés ; ajouter des couches pour éviter l’agglutination
Aiguilles de pinCarboneAcide ; utilisation en quantités modérées
JournalCarboneÉvitez d’utiliser du papier brillant et des encres de couleur
Feuilles mortesCarboneLes feuilles se décomposent plus rapidement lorsqu’elles sont broyées
Mauvaises herbes des pelouses et des jardinsAzoteN’utilisez que des mauvaises herbes qui n’ont pas encore germé
Feuilles de consoude verteAzoteUn excellent « activateur » de compost
Coupures d’herbeAzoteAjoutez de fines couches pour qu’elles ne s’amassent pas
Plantes de jardinUtiliser uniquement des plantes exemptes de maladies
Débris de fruits et légumesAzoteAjouter avec des articles en carbone sec
Fleurs, bouturesAzoteCoupez les longues tiges ligneuses
Coquilles d’œufNeutreLe meilleur lorsqu’il est écrasé
Charpie sècheCarboneDe préférence à partir de fibres naturelles
Épis de maïs, tigesCarboneSe décompose lentement ; mieux si on le coupe en morceaux
Le marc de caféAzoteDes filtres peuvent également être inclus
Fumier de volaillesAzoteUn excellent « activateur » de compost
CartonCarboneDéchiquetez le matériel pour éviter qu’il ne s’emmêle

Laisser un commentaire